Clea cuisine...

... Pour le meilleur et pour le pire !

Vous allez être redirigé automatiquement

02 mai 2005

Satsuma imo no yakimochi

   

Rapporter un souvenir de voyage qui se mange est devenu une de mes petites habitudes (tout ça pour pouvoir vous le montrer, il faut bien l'avouer !). Et ce, même quand le voyage ne dure qu'une journée, comme c'est souvent le cas.
Ainsi, samedi dernier, partie observer des chutes d'eau au sud d'Oita, je suis revenue avec un sac de gâteaux à la patate douce. Or, j'étais surprise de voir qu'ils portaient le nom de yakimochi. En effet, les "mochis grillés" sont normalement des gâteaux de riz gluant grillés au four ou sur une grille. Or, ceux que j'ai achetés ne contenaient pas de riz mais de la patate douce (satsuma imo), de la farine de blé, des oeufs et un peu de sucre. S'il est vrai que leur forme ronde et dorée pouvait rappeler les yakimochi, leur goût en revanche n'avait rien à voir : très peu sucrés, ils ont la consistance un peu pâteuse et dense de la patate douce, et un petit goût de flan du fait de la présence des oeufs. Un délice très nourrissant, donc !

yakimochi_imo_3

Pour la petite histoire, il existe une expression en Japonais : "yakimochi wo yaku", soit littéralement "griller des mochis", qui fait référence au procédé de fabrication mais qui possède également un sens figuré : "être jaloux". J'aime beaucoup l'image de la femme japonaise jalouse qui se met à griller rageusement tout plein de mochis pour éviter de s'acharner sur son pauvre mari !

yakimochi_imo_4

Mais revenons-en à nos moutons, en l'occurrence notre patate douce. La consommation de ces patates douces grillées dans leur peau est très populaire au Japon. Pour preuve, les nombreux marchands qui en vendent à tous les coins de rue ("Elle est belle ma patate !"). Mais les plus drôles, ce sont les marchands ambulants, comme celui qui passe tous les matins sous nos fenêtres dans son incroyable camion (avec un cheval en bois sur le toit !), en criant dans son haut-parleur : "Yakiiiiiiiiiiiiiii iiiiiimoooooooooooo" (patate grillée), "oishiiiiiiiiiiii, oishiiiiiiiiiiiiiii ! Yaki imo ha, oishii desu !" (c'est délicieux, délicieux ! La patate douce grillée est délicieuse !). A force, Ludo, qui ne parle pas Japonais, connait même la rengaine par coeur.
Eh bien, vous me croirez si vous voulez, mais 5 minutes à peine après avoir acheté nos yakimochi à la patate douce, à côté de ces magnifiques chutes d'eau, à mille miles de tout lieu habité (à part le magasin de souvenirs), on entendit soudain au loin la voix du monsieur Yakiimo. Ce n'était pas celui qui passe d'habitude sous nos fenêtres, mais un autre, qui nous a suivi tout le long de notre balade ce jour-là. Et quand on croyait en être débarrassés, on entendait alors au loin : "yakiiiiiiiiiiiiii iiiiiiiiiiiimooooooooooo" ! Mais qui pourrait vouloir manger une patate chaude sous 40 degrés à l'ombre, je vous le demande ?
En tout cas, pour lui rendre hommage et aussi pour vous faire bien rire, voici, vu de haut, notre vendeur de yakiimo local (cliquer dessus pour agrandir).

dscn1265

Posté par claire_chapoutot à 06:30 - n - En voyage - Permalien [#]