Clea cuisine...

... Pour le meilleur et pour le pire !

Vous allez être redirigé automatiquement

10 mai 2005

Inarizushi

    

Voici enfin une recette de sushi pour ceux qui n'aiment pas le poisson cru : les inarizushi, que l'on pourrait appeler en français "sushi du renard", du fait de leur belle couleur rousse.
Ces sushi sont faits de poches de tofu frites et fourrées de riz vinaigré. Ils furent inventés à Tôkyô en 1848 par un chef qui décida de les promouvoir en faisant d'eux l'emblême des temples Inari.
"Inari" signifie à peu près "le riz qui pousse". Ces temples, dédiés à la déesse de la croissance du riz, sont décorés de statues de renards aux yeux malicieux, messagers de la déesse, et dont la nourriture préférée est le tofu frit qui prend la couleur de leur pelage.
Ces sushi très symboliques constituent en outre un repas simple et se conservent très bien. Sur la base du tofu et du riz vinaigré (le riz à sushi basique), chaque cuisinière est libre de se livrer à une infinité de variations en garnissant le riz avec des aliments locaux et saisonniers. Pour ma part, j'ai décidé d'y ajouter du sésame blond, qui me rappelle "Le Petit Prince" de Saint-Exupéry, et les cheveux blonds couleur des blés du Petit Prince qui voulait apprivoiser le renard...

inari_6inari_7



















Inarizushi

Pour le riz
- 2 verres de riz non cuit (riz japonais, grains courts mais pas ronds, qui collent un peu à la cuisson)
- 1/2 verre de vinaigre de riz
- 2 cuillerées à café de sucre
- 1 cuillerée à café de sel
- 2 cuillerées à soupe de graines de sésame blond

Pour le renard
- 10 poches de tofu, "agedofu", fraîches (mais vous pouvez les remplacer par des feuilles longues conservation)
- 1 petit verre de bouillon "dashi"
- 1 cuillerée à soupe de sucre
- 2 cuillerées à soupe de mirin
- 3 cuillerées à soupe de shôyu

dscn230611) Faire cuire le riz. Idéalement, dans un cuiseur à riz, mais sinon à la casserole, avec 2 verres d'eau et demi, jusqu'à ce que toute l'eau soit absorbée.
Pendant que le riz cuit, verser le mirin, le sel et le sucre dans une casserole et mettre à feu doux pour dissoudre le sucre. Réserver et laisser refroidir. Une fois le riz cuit, verser dessus le vinaigre sucré et les graines de sésame, puis mélanger très délicatement pour ne pas faire de la bouillie de riz ! Il doit prendre un aspect brillant, comme sur la photo. Les graines de sésame en moins, c'est le riz que vous pouvez utliser pour toutes vos recettes de sushi.


dscn23042) Pendant la cuisson du riz, préparer les poches de tofu. Tout d'abord, il faut les rincer sous l'eau très chaude (ou les passer rapidement dans une casserole d'eau bouillante) puis les presser en faisant attention à ne pas les déchirer.
Porter à ébullition le mélange dashi / sucre / shôyu / mirin, puis plonger dedans les poches de tofu et laisser cuire 1/4 d'heure sur feu doux avec un couvercle.
Sortir les poches de tofu et les déposer sur un papier absorbant. Les couper en deux, soit dans la diagonale (sushi en triangle), soit dans la largeur (sushi en rectangle). La poche coupée s'ouvre toute seule et elle est prête à être farcie de riz. Attendre que le riz ait tiédi un peu pour en remplir délicatement les poches de tofu.
Mettre au frais jusqu'au moment de déguster, avec un peu de shôyu.

Posté par claire_chapoutot à 05:50 - h - Recettes japonaises - Permalien [#]