Clea cuisine...

... Pour le meilleur et pour le pire !

Vous allez être redirigé automatiquement

15 mai 2005

Dango mochi

   

Aujourd'hui, Clea s'amuse à confectionner de jolies gâteries hyper faciles : les dango mochi ! Y sont pas beaux ?

dango_10

Le terme "mochi" désigne un gâteau de riz gluant, fabriqué traditionnellement en tapant sur du riz bien cuit avec un marteau jusqu'à obtention d'une pâte. Je peux vous dire, j'ai essayé le coup du mochi au marteau, ça vous passe l'envie d'en faire tous les jours ! Heureusement, il existe désormais la farine à mochi, une farine de riz extra fine qu'il suffit de mélanger avec de l'eau pour pouvoir modeler les gâteaux. Il faut ensuite les mettre à l'eau bouillante, un peu comme des raviolis, jusqu'à ce qu'ils remontent à la surface et prennent une jolie teinte luisante.
Au Japon, les mochi sont littéralement déclinés à toutes les sauces. Le plus classique est le Daifuku : un mochi tout simple fourré à la pâte de haricots rouges (anko). Au printemps, on trouve également les sakura mochi, dont la pâte de riz est parfumée à la fleur de cerisier et qui se servent entourés d'une feuille de sakura. Il existe même des imo mochi, pour lesquels de la patate douce a été ajoutée à la pâte de riz.
Ceux que je vous présente aujourd'hui sont des dango mochi à la sauce shôyu-caramel (mitarashi dango). "Dango" signifie "petite boule". On dirait des tout petits oeufs. Voyez plutôt :

dango_11

Mitarashi dango

Pour tout vous dire, en souvenir de ma fabuleuse expérience d'il y a deux ans passée à taper sur du riz avec un marteau plus lourd que moi pendant de longues minutes, j'ai décidé désormais de me faciliter la vie concernant les mochi !
Pour cette recette, je me suis donc contentée du minimum syndical :

- 1 paquet de farine à mochi
- 1 paquet de sauce caramel au shôyu liophylisée
- et 6 pics à brochettes.

Mais je ne suis pas comme ça, je vais tout de même vous dire exactement ce qu'il peut y avoir dans cette fameuse sauce : du dashi (bouillon aux algues), du sucre, du miel, de la sauce de soja, de la maïzena et de l'eau. Car j'ai beau être flemmarde, je me suis tout de même renseignée pour vous !

dscn2337Pour commencer, il faut faire la pâte en ajoutant de l'eau à la farine jusqu'à ce qu'elle ait "la consistance d'un lobe d'oreille" (la cuisine japonaise est très imagée !).
Faire 18 petites boulettes.
Je sais pas vous, mais moi je trouve ça beaucoup plus doux et harmonieux comme façon de faire que de taper violemment sur du riz avec un marteau (bien que le côté exutoire manque, je dois bien l'admettre).



dscn23401Les plonger dans l'eau bouillante et les sortir lorsqu'elles remontent une par une à la surface. Les embrocher trois par trois sur des piques.
Elles sont pas mimis ?
Passer les brochettes au grill une minute. Cela va leur donner une couleur dorée et le petit goût qui va avec.
Faire la sauce au caramel : pour moi, cela se résumait à ajouter de l'eau à mon sachet lyophilisé, mais sinon vous pouvez préparer le dashi, ajouter le sucre, le miel, le shôyu, la maïzena et un peu d'eau si ça colle trop (bonne chance ! - je me sens vraiment flemmarde, aujourd'hui...)

Pour finir, verser la sauce sur les dango. Ils se mangent tièdes ou froids.

Ça colle à l'assiette et aux dents ! Miam ! C'est bon d'être flemmarde !

Posté par claire_chapoutot à 07:01 - h - Recettes japonaises - Permalien [#]