Clea cuisine...

... Pour le meilleur et pour le pire !

Vous allez être redirigé automatiquement

24 mars 2006

Gratin spirituel

Le weekend dernier était placé sous le signe de la détente : après une demi-semaine passée avec la grippe, j'ai tout de même réussi à m'évader un peu, aevc Ludo dans les valises, pour prendre un weekend un peu moins prolongé que prévu, mais tout de même différent des autres. Il faut dire qu'on avait sacrément besoin de vacances... aussi courtes soient-elles. Le programme : se détendre (une après-midi balnéo), se faire plaisir (de bons petits plats), se dépenser (de la marche à pied) et se faire chouchouter (une nuit en chambre d'hôtes) ! Rien que ça ! Et une quasi interdiction de se pencher en direction de l'écran de l'ordinateur, pour moi (la blog addiction !) comme pour lui (la jeux vidéo addiction !).

Notre weekend nous a notamment menés vers le Lac d'Annecy - un peu embrumé ce jour-là mais toujours aussi beau (c'est à ses côtés que je suis née, donc on ne me fera pas dire le contraire !), et au retour nous nous sommes arrêtés au Col de Tamié, pour nous rendre à l'Abbaye du même nom... Pélerinage, visite spirituelle ? Les deux, mon général !

tami_

Le but de la visite étant surtout d'acheter du Tamié, délicieux fromage produit et vendu sur place par les moines de l'Abbaye, je pense que l'on peut effectivement parler de visite spirituelle pour bloggeuse culinaire passionnée ! Et de pélerinage sur les lieux de mon enfance... C'est que j'en ai fait moi, de la luge, sur les pentes qui mènent à l'Abbaye !

Dans la voiture, avant d'arriver, j'essayai de décrire à Ludo, qui ne connaissait pas, la saveur du Tamié : "à mi-chemin entre le reblochon et la tome ! Je n'aime pas le reblochon, c'est trop fort, mais j'aime son moelleux... Le Tamié, c'est le moelleux du reblochon sans le côté "fromage qui pue" !" (Manu, si tu passes par là, je te laisse rectifier le tir !).

Bref, après ce vaste débat, nous voilà repartis avec un Tamié digne de ce nom. Le premier soir, on l'a fait fondre dans les crêpes. Jambon, Tamié... On n'en demandait pas plus après une journée de marche à pied, et le bonheur se lisait sur les visages ! Et le deuxième soir, je l'ai accommodé avec des pâtes savoyardes elles aussi, histoire qu'il ne soit pas dépaysé : c'est toute l'histoire de ce gratin de fenouil, crozets et Tamié. Avec juste ce qu'il fallait de crème pour que le tout soit bien fondant...

Comme quoi, les envies les plus faciles à satisfaire sont bien souvent celles qui nous comblent le plus...

gratinavantgratinapres

Gratin spirituel, crozets, fenouil et Tamié
Pour 4 personnes

1 gros bulbe de fenouil
200g de crozets
1/2 pack de crème liquide (soja ou vache)
sel, poivre
Tamié coupé en tranches

Mettre une grande quantité d'eau à bouillir dans une grande casserole. Couper le fenouil en lanières. Lorsque l'eau bout, y jeter les crozets et le fenouil. Cuire 10 mn. Egoutter. Verser dans un plat à gratin. Saler, poivrer. Arroser de crème liquide. Recouvrir de tranches de Tamié. Faire gratiner au four une vingtaine de minutes.

Vous pouvez trouver du Tamié dans les supermarchés de la région, ou bien en vente sur Internet.

Posté par claire_chapoutot à 06:45 - b - Plats végétariens - Permalien [#]